Dans le cadre de l’amélioration du climat des affaires, focus indice Doing Business de facilité de faire des affaires du Groupe de la Banque Mondiale, plusieurs pays africains ont exprimé le besoin de partager leurs expériences et créer un cadre annuel d’apprentissage des meilleures pratiques en matière de réformes efficaces mises en œuvre dans les différents pays. En août 2010, le Groupe de la Banque mondiale, en collaboration avec le ‘’Regional Multidisciplinary Centre of Excellence (RMCE)’ 1 ’, basé à l’Ile Maurice et certains gouvernements, a ainsi développé le concept de la conférence ‘’Ease of Doing Business Initiative’’, en abrégé EDBI.

La conférence EDBI est une plateforme d'apprentissage mutuel entre experts et acteurs des pays africains portant sur les meilleures pratiques d’amélioration du climat des affaires, les concepts de réformes et les approches de conduite du changement. Elle réunit les experts de haut niveau de différents pays africains, du Groupe de la Banque Mondiale et du Secteur privé qui viennent partager leurs expériences et exprimer leurs opinions sur le cadre juridique des affaires dans les pays africains.

La conférence EDBI offre une excellente occasion aux délégations pour tirer les enseignements de la performance des économies les mieux avancées à l’indice de facilité de faire des affaires et contribue de ce fait à l’attraction des investissements nécessaires à la croissance et à la création d’emplois par le Secteur privé.

L’évènement émane de la volonté des pays africains et est soutenu par le Groupe de la Banque Mondiale. La première édition de la conférence EDBI de partage d’expériences en matière d’amélioration de l’environnement des affaires a été ainsi lancée en avril 2010 à l’Ile Maurice, meilleure économie d’Afrique subsaharienne à l’indice Doing Business. La seconde édition s’est tenue en mars 2011 au Rwanda, pays qui a réalisé, après l’Ile Maurice, les plus remarquables performances à l’indice de facilité de faire des affaires des affaires en Afrique.

Successivement, la conférence a été organisée à Gaborone au Botswana en mars 2012, à Sandton en Afrique du Sud en avril 2013, à Maputo au Mozambique en juin 2014, à Kampala en Ouganda en mai 2015, à Nairobi au Kenya en mai 2016 et à Livingstone en Zambie en mai 2017.

Cette conférence était à sa conception, réservée aux pays anglophones de l’Afrique australe et orientale. Toutefois, au regard de la qualité des leçons apprises, le Gouvernement ivoirien a sollicité et obtenu lors de la conférence de Nairobi en 2016, l’organisation de la 9ème édition de la conférence EDBI.

Le choix de la Côte d’Ivoire comme pays hôte de la conférence a été confirmé à la conférence de Livingstone en Zambie en 2017. Ainsi, pour la première fois, depuis le début de l’initiative en 2010, la conférence internationale de partage d’expériences et des meilleures pratiques en matière d’amélioration de l’environnement des affaires se tiendra dans un pays francophone, qui plus est d’Afrique de l’ouest

Ainsi, le Gouvernement de Côte d’Ivoire en partenariat avec le Groupe Banque Mondiale, organise – t – il du 26 au 28 novembre 2018 , au Sofitel Hôtel Ivoire, Abidjan, sous le haut patronage du Président de la République de Côte d’Ivoire, le parrainage et la présence effective de Son Excellence Monsieur Amadou GON COULIBALY, Premier Ministre, Ministre du Budget et du Portefeuille de l’Etat, la 9ème édition de la conférence annuelle de partage d’expériences et de meilleures pratiques en matière d’amélioration de l’environnement des affaires, focus Doing Business dénommée ‘’Ease of Doing Business Initiative’’, sur le thème central ‘’Amélioration du climat des affaires et défis de croissance économique en Afrique’’.

La conférence réunira des délégués de haut niveau d’une trentaine de pays africains qui viendront partager leurs expériences en matière de réformes d’amélioration du climat des affaires.


1 Le RMCE est une initiative régionale pilotée par le gouvernement mauricien et développée en consultation avec l'UE et la Banque Mondiale ainsi que des ensembles régionaux, tel que le COMESA (The Common Market for Eastern and Southern Africa), la SADC (Southern Africa Development Community) et les États membres de la IOC (the Indian Ocean Commission). Il a pour objectif de Le but du RMCE est de renforcer les capacités de formulation et de mise en œuvre d’une stratégie et d’une politique de développement économique régional dans les pays de la région et de créer des compétences de classe mondiale capable de soutenir de façon durable le processus d’intégration économique régionale dans les pays africains. Source : http://rmce.org.mu/